B&B Le Parc et les Fresques

Histoire de la Villa Pax

Le projet de construction de la villa fut confié à Lodovico Pogliaghi (Milan 1857 - Varese 1950) au début des années 1900 par un homme politique varesin de renom, Silvio Macchi (Varese 1858 - 1924), qui choisit au cœur du bourg tranquille de Sainte Marie du Mont (Santa Maria del Monte) la localité où ériger une de ses demeures. Son choix fut en outre dicté par la nécessité d’assurer à son épouse Emma Zonda (Milan 1873 – Varese 1912), souffrant de tuberculose, la constante présence de lumière et d’air frais. Pour combler ce besoin, Pogliaghi orienta l’édifice au sud, et grâce à la création d’amples verrières, réserva une vue privilégiée sur l’ample parc environnant, avec ses terrasses qui descendant en pente douce jusqu’à toucher le lac de Varese. L’artiste prit également soin personnellement du mobilier et des boiseries en noyer qui, dans le gout éclectique de l’époque, dessinent la devise PAX au cœur de leurs ornements floraux, néogothiques et baroques, devise qui, encore aujourd’hui, rappelle l’emplacement caractéristique et privilégié de la villa. La cimaise, disposée dans l’espace procuré par le rez-de-chaussée, permet de visiter le petit salon recueilli avec sa cheminée et ses plafonds à caissons, depuis lesquels il est possible d’accéder, à travers une ouverture décorée en style grotesque, à l’enchanteresque bow-window, complet de son meuble-fenêtre, de sa table, de ses chaises Savonarola et de son horloge murale en style gothique allemand. Enfin, vous pourrez profiter de l’agréable atmosphère de la véranda aux voutes ornées de fresques, soutenues par de minces colonnes sur lesquelles se rattachent des vitraux colorés qui font de contre-pied à un lustre raffiné de glycine fleurie en verre de Venise.


Villa PAX